Les chakras et les énergies

Une partie importante du développement personnel implique d’apprendre la gestion de l’énergie matérielle invisible. Le corps physique invisible est structuré de deux autoroutes de lumières et d’énergie qui circulent autour de la colonne vertébrale (les Hindous les appelle Ida qui est une énergie féminine et Pingala qui est une énergie masculine), d’une énergie nommée Kundalini qui circule dans un canal au cœur de la colonne vertébrale (Sushumna) et de sept principaux carrefours, toupies tournantes, entonnoirs tournants ou roues énergétiques, nommés Chakras. Tous chacun recouverts d’une magnifique fleur de lumière qui pulsent comme une étoile.

Comprendre les chakras

Comme l’illustre le schéma, il y a traditionnellement 7 chakras majeurs mais aussi un certain nombre de chakras mineurs, les plus importants étant situés sous la plante des pieds (chakras des pieds), dans les genoux (chakras des genoux), au-dessus de la tête (le huitième chakra) puis enfin les chakras des mains, des coudes et des épaules.

Pour moi, il y a 8 chakras, le huitième se situant au-dessus de la tête, c’est la conscience supérieure, notre être divin qui nous guide.

 

L’être humain est entouré d’une bulle de lumière et l’expression « être dans sa bulle » correspond à une réalité énergétique.

les chakras

En fait, cette bulle est structurée en un certain nombre de couches ou de corps comme le montre le schéma ci-dessous. Les meilleurs instruments pour les détecter sont les mains et les diapasons. Quand vos deux mains traversent la paroi énergétique de l’un des corps ou de l’une des bulles, c’est un peu comme si vous traversiez une bulle ou comme si vous mettiez vos mains dans de l’eau d’une densité différente par rapport à là où vous étiez avant.

 

De même, un bol, un vaisseau ou un diapason sonne ou vibre différemment dans les différentes zones. C’est très subtil.

les énergies du corps invisible

L'image des anneaux d'un arbre

Quand il y a un déséquilibre, cela se traduit par la formation d’une zone d’énergie plus dense, comme un nuage gris, quelque part dans la bulle.

D’après l’experte en sonothérapie Eilen Mckusick, la bulle énergétique qui entoure l’être humain fonctionne comme les anneaux d’un arbre.

Les nouveaux anneaux sont proches de la peau tandis que les anciens peuvent, suivant l’âge, être à plusieurs mètres des parois de la peau. Cela permet ainsi de dater les causes de ce que l’on trouve dans le champ énergétique.

la bulle énergétique du corps humain

Chaque chakra, mot signifiant roue en sanskrit, tourne dans un sens chez l’homme et dans le sens opposé chez la femme. Chaque chakra peut être associé à une couleur, à un son, à une musique, à un élément dominant, à certaines parties du corps, à certains organes, à certaines hormones, à des qualités psychologiques, à des faiblesses, à un mantra, à des pierres, des fleurs ou encore à des arômes. Ces carrefours régulent l’énergie de l’autoroute centrale. De multiple routes lumineuses sillonnent ensuite l’ensemble du corps; ce sont les méridiens d’acupuncture aussi appelés « Nadis » en Inde.

Quand un chakra tourne à la bonne fréquence, il permet de concrétiser les besoins qu’il représente. Quand il tourne trop lentement, il créer une sensation de manque et donc de souffrance. Mais lorsqu’il tourne trop vite, il génère des déséquilibres.

L’énergie tend à monter par vagues depuis la terre dans le corps et ensuite à descendre par vagues depuis le ciel dans le corps. Il y a ainsi des cycles de montée et de descente d’énergie dans votre corps physique, sur les états psychologiques qui accompagnent ces mouvements d’énergie et sur les énergies qui nourrissent les différentes parties du corps physique invisible. Vous pouvez méditer, observer et ressentir si vous voulez approfondir le sujet.

En Europe, dans les temples de l’Egypte et de la Grèce antique, la démarche de rassembler les différentes parties de soi, d’équilibrer les énergies masculines représentées par le Soleil et les énergies féminines représentées par la Lune, de maîtriser les courants du corps et les centres d’énergie afin de se reconnecter à la « Source de toute vie » puis de même sa vie au service de la Source, était représentée par un objet nommée le caducée.

Il était synonyme de connaissances et d’expériences spirituelles mais aussi de guérison.

 

Ida et Pingala sont souvent représentés par deux serpents tandis que l’âme et l’élévation de l’âme sont souvent illustrés par un aigle ou encore par des ailes.

équilibrage des énergies masculines et féminines

Les différentes disciplines permettant de gérer la partie invisible du corps physique ne rapprochent pas directement de l’objectif final d’atteindre le sommet de la Grande Montagne, c’est-à-dire le corps spirituel. Elles permettent surtout de prendre soin du corps matériel en le fortifiant et de faire la différence entre les énergies de la partie invisible du monde de la matière et les énergies de l’âme, en procédant en quelque sorte par élimination. Ces disciplines ne vous sont salutaires que si vous avez bien en vue l’objectif final, c’est-à-dire l’union de votre conscience, dans votre corps spirituel, avec la « Source de toute vie » et que si vous les considérez pour ce qu’elles sont, comme un moyen de maintenir les corps physiques visibles et invisibles en bonne santé et pour apprendre à être présent, vivant et conscient dans votre corps physique tout entier (pas que dans votre tête ou dans votre cœur). Un excès de ces disciplines peut avoir pour effet de vous maintenir dans un état d’illusion et freiner votre développement spirituel. Parmi ces disciplines, on retrouve l’utilisation des couleurs, des cristaux, de certaines plantes et des sons, le Reiki, le Feng-shui, le Tai-chi, le massage, le Tantrisme, le Hatha yoga, le Kundalini yoga et les randonnées dans la nature.

 

Le développement spirituel part du corps physique, de la vie et de l’action. L’état du corps physique a un impact important sur l’âme. Il est donc juste de faire le nécessaire pour qu’il soit en bonne santé tout en ayant conscience que le véritable objectif est autre.

Écrire commentaire

Commentaires: 0