LES ORIGINES DES BOLS CHANTANTS



LES BOLS TIBÉTAINS

Plusieurs bols tibétains avec deux mailloches

L'origine des bols dans le Bouddhisme viendrait du chamanisme (bön po) qui se perd dans la nuit des temps. Les recherches montrent que les bols tibétains sont apparus il y a 5000 ans av. JC. Provenant des régions himalayennes (Tibet, Népal, Bouthan...), on pense qu'ils étaient utilisés par des moines tibétains dans le but d'entrer en méditation. Ces bols sont conçus selon un savoir-faire  ancestral transmis de génération en génération.


De plus, l'utilisation des ces bols a permis à des milliers de personnes à travers le monde au travers de divers enseignements comme le Bouddhisme, le Reiki, la méditation, la réflexologie plantaire d'apprendre à se reconnecter à leur soi, et d'apprendre à se connaître par le voyage intérieur que ce fascinant objet nous invite à entreprendre (maîtrise, équilibre, ici et maintenant) par ces éléments issus de la terre.


LES BOLS DE CRISTAL

Plusieurs bols de cristal avec un bâton

L’origine des bols de cristal est un peu floue, ils aurait été inventé dans les années 1945 en France lors de recherches dans le domaine quantique sur les effets du quartz. Il en a découlé les montres à quartz et bien d’autres applications ainsi que les bols de cristal. On connaît depuis l’antiquité les pouvoirs du quartz. Dans la Grèce ancienne, on pensait que le quartz était de la glace très dure. 

 

 

Chaque bol de cristal, par sa résonance, va entrer en connexion avec un chakra. En d'autre termes, chaque bol émet une note qui rentre en communication avec le corps humain (par l'intermédiaire des chakras). C'est un outil idéal pour les thérapeutes.


LES 8 CHAKRAS

 Le premier chakra :

Le chakra racine - MULADHARA sa couleur est Rouge, sa note est Do.

Pour les personnes très élevées qui ont besoin de racine.

Se situe à la base de la colonne vertébrale, notons qu'en fin de soin, il est important de terminer avec un DO.

 

Le deuxième chakra :

Le chakra du Hara (Sacré) - SWADHISTANA, de couleur Orange, sa note est Ré.

Se situe au niveau de l’ombilic, il représente la reliance à la mère, à l’enfant pour les mères, c’est aussi le féminin sacré !

 

Le troisième chakra :

Le chakra du plexus solaire – MANIPURA, de couleur Jaune, sa note est Mi.

Le centre des émotions, la peur, la colère, le manque, la tristesse, l’abandon mais aussi la joie.

 

Le quatrième chakra :

Le chakra coeur – ANAHATA, de couleur  Verte, sa note est Fa.

L’amour avec un grand A, l’amour de soi et des autres, la paix, le pardon, la confiance en soi, la sympathie, l'acceptation de soi sans jugement, on est dans l’amour inconditionnel.

 

Le cinquième chakra :

Le chakra de la gorge – VISHUDA, de couleur Bleue, sa note est Sol.

Il se rapporte à la communication avec soi, les autres (nos anges, nos guides, nos parents, enfants et professionnels).

Il est relié à la glande thyroïde, à la gorge.

 

Le sixième chakra :

Le chakra du troisième œil – AJNA, de couleur Violette, sa note est La.

Il représente la prise de conscience  de soi, l’ouverture du 3 eme œil, le discernement, l'intuition,  la clarté.

Il correspond à l'inspiration et à l'éveil spirituelle de la vision intérieure, du don de clairvoyance et de médiumnité, de sagesse et de grande perception sous toutes ses formes.

 

Le septième chakra :

Le chakra coronal – SAHASRARA, de couleur Rose, sa note est Si.

Il se situe sur le sommet de la tête, il est relié à l’univers, à la connaissance de soi, la lumière, la sagesse et la conscience de l'âme.

Par-là, passe la connexion directe avec le Divin et les Guides.

 

Le huitième chakra :

Sa note est Do #.

Se situe au dessus de la tête, c’est la conscience supérieure, notre être divin qui nous guide.

L’être Multi-dimensionnelle.

Voici les correspondances, notes et chakras (en Sanskrit) :

 

Do, chakra racine, (Muladhara). , deuxième, le sacré, (Svadhishthana). Mi, troisième, plexus solaire, (Manipura). Fa, quatrième, le cœur, (Anahata). Sol, cinquième la gorge, (Vishuddha). La,  sixième, le troisième œil (Ajna). Si, septième coronal, (Sahasrara).

 

L’idéal pour un thérapeute est d’avoir une série de 8 notes.